Où trouver des informations sur les composants des cosmétiques?

Depuis le début de ce blog, je parle souvent de cosmétiques bios. Mais je n’utilise pas que des crèmes ou shampoings certifiés par un label. Je regarde donc la composition des produits que j’achète, histoire de savoir en toute conscience ce que je me mets sur le corps. Ce qui peut poser problème avec certains ingrédients, c’est ce qu’on appelle « l’effet cocktail », c’est-à-dire que seuls, ils sont inoffensifs, mais c’est leur accumulation qui peut provoquer allergies, cancers ou intolérances.

Donc l’idée est d’avoir un maximum de cosmétiques épurés, sans pour autant se frustrer ou devenir parano. Mais pour cela, il faut avoir de l’information!

Je voulais donc vous partager quelques sites bien utiles, qui m’aident à déchiffrer les composants de mes produits.

Tout le monde connaît les parabens ou les silicones. Mais pour le reste, c’est toujours un peu plus flou.

1. Le premier, c’est le plus simple à utiliser. Il provient du site « La vérité sur les cosmétiques« , dont le livre du même titre a fait beaucoup de bruit. Je n’aime pas spécialement ce ton « dénonciateur » ou alarmant, mais le site propose un outil très efficace:

cliquez ici pour faire une recherche sur un composant

Il suffit d’entrer les premières lettres du composant recherché pour connaître son degré d’innocuité.

veité

 

Par exemple, j’ai tapé les lettre « alu », pour voir ce qu’on avait autour de l’aluminium (controversé dans les déodorants). Et on peut voir qu’ils en existent plusieurs sortes.

resulats

 

Ce que je regrette, c’est qu’il n’y a que des smileys pour nous indiquer si le produit est dangereux ou non. Il n’y a pas d’explications.

 

2. Ensuite, j’aime beaucoup ce tableau du site beauté-test 

test

Il est très complet. On nous indique la catégorie de l’ingrédient, son origine naturelle ou synthétique, ses fonctions. Il y a également une colonne « Remarques », où l’on peut savoir si l’ingrédient est par exemple autorisé par le label Ecocert.

 

3. Enfin, le guide publié par Greenpeace en 2010: certes, il date un peu maintenant, mais je trouve qu’il explique tout de même assez bien les principaux problèmes avec les marques et leur message qui peut être trompeur.

Il y a un état des lieux sur la législation et la réaction des marques face aux messages qui les remettent en cause.

Je vous laisse jeter un oeil, ici.

arton235

 

 

 Je n’analyse bien-sûr pas tous les ingrédients d’une crème, je vérifie juste que, globalement, les composants les plus controversés ne sont pas présents. Et je retiens cette règle: moins il y a d’ingrédients, mieux c’est!

Je ne sais pas à quel point ce type d’information peut vous intéresser, mais si vous souhaitez plus de ressources, n’hésitez pas à m’envoyer un message!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s