#Friendship: tout le monde grandit

Hi,

Très récemment, je me posée beaucoup de questions sur l’amitié et sur mes relations amicales.

A partir de quand je pouvais considérer que telle personne était mon ami(e)? A partir de quand je pouvais considérer que telle personne N’était PLUS mon ami(e)?

Je me suis posée cette question toute bête, mais dont la réponse m’a un peu contrariée: et si j’arrêtais d’écrire ou de téléphoner à toutes mes amies, que ce passerait-il? De qui aurais-je des nouvelles?

Avec cette question, je voyais naturellement une sélection qui aurait pu s’opérer… Je n’ai pas arrêté de donner des nouvelles ou d’en prendre, mais je me suis juste rendue compte que la réponse pouvait me faire peur et que je devais centrer mon énergie sur les bonnes personnes.

Pour nuancer un peu mon propos, je sais que les rôles dans toute relation sont assez bien définis: si vous êtes le « leader » d’un trio, il n’y a pas de raison que cela change. Certes c’est pénible pour vous de toujours organiser, mais c’est de cette façon que la relation s’est construite. De même, dans un autre groupe d’amis, on peu se retrouver comme le « suiveur » et toujours se laisser porter par les décisions des autres…

IMG_20160519_114747

Mais même en sachant cela, je me suis dit que la réponse à cette question me faisait trop peur pour que ce soit normal. Si j’avais peur que mes amies laissent tomber notre amitié, c’est que j’étais clairement dans une perte d’énergie avec elles.

Prendre conscience de cela m’a fait du bien, je ne cherche plus à voir 10 personnes différentes par semaine, mais seulement les plus importantes. Je me ressource autrement et façon plus variée: à travers le sport, qui me permet de faire de nombreuses nouvelles rencontres , mais aussi à travers des activités plus solitaires.

Ainsi, je ne m’accroche plus à des anciennes relations qui ont perdu de leur intérêt pour moi à ce moment présent, même si l’amitié a des hauts et des bas et que je reviendrai peut-être vers elles dans le futur. Le fait de rencontrer de nouvelles personnes me fait prendre conscience que je ne serai jamais seule et que parfois, je peux trouver de nouvelles amies qui me correspondent plus et avec qui je partage plus de valeurs. J’ai moins peur de lâcher le passé pour accueillir la nouveauté.

Je prends aussi conscience que tout ne peut pas venir de l’extérieur et que prendre soin de moi me permet d’être plus riche intérieurement, moins en attente et moins dépendante des autres.

L’équilibre est difficile à trouver, il prend toute la vie, mais chaque étape compte, n’est-ce pas ?! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s