Sport: plaisir ou compétition ?

Lorsque j’ai débuté ma pratique sportive à Dublin, il y a maintenant 2 ans, j’ai aussi suivi de nombreuses sportives sur les réseaux sociaux. C’était pour moi une façon de rejoindre une communauté dédiée à une passion commune, de trouver la motivation, partager mes courses et mes questions. Je me suis ainsi créée une bulle, hors de mes amis habituels qui ne comprennent pas forcément cet univers.

C’est aussi de cette façon que je me tiens au courant des sorties organisées sur Paris. Et je me rends compte qu’au final, le monde des coureurs est assez petit, même à Paris, car je rencontre souvent les mêmes visages !

Aujourd’hui, j’ai le sentiment que deux profils se distinguent parmi les sportives (je parle au féminin car je suis essentiellement des femmes sur les réseaux sociaux).

Il y a celles qui suivent des plans d’entraînement et exhibent fièrement leur chrono sur les réseaux sociaux, et celles qui, au contraire, revendiquent ne pas chercher la performance mais prendre du plaisir avant tout.

Pendant très longtemps, je n’ai pas confronté ces deux notions: la compétition et le plaisir allaient ensemble. Avoir un plan d’entraînement ne me choquait pas, et ne me choque toujours pas. Je ne l’associe pas à une quelconque rigidité. Faire des séances de fractionnés ne me rebutent pas, au contraire, je les pratique en groupe, ce qui est très ludique.

Cependant, j’avoue avoir parfois du mal avec cet esprit de compétition, de comparaison et de « RP » (record personnel).

Continuer la lecture de Sport: plaisir ou compétition ?

10 idées pour se détendre

Car il est important d’être bienveillant envers soi-même…

  1. Sentir une odeur qui nous rappelle notre enfance, un souvenir heureux: ce peut être une bougie, un savon, un gâteau…
  2.  Faire le tri dans ses affaires pour s’alléger
  3. Acheter des fleurs coupées ou une jolie plante
  4. Inviter une amie à dîner chez soi
  5. Faire un gâteau
  6. Rédiger sa « bucket list »(les choses que l’on aimerait faire dans sa vie)
  7. Faire une digital detox (pas de téléphone ou ordinateur!) pendant quelques heures ou quelques jours…
  8. Danser ou chanter sur sa musique favorite
  9. Acheter le journal et lire même les articles que l’on ne lit pas d’habitude
  10. Raconter sa journée dans un carnet

 

carnet

 

 

Minimalisme: #2 Moins s’exposer aux pubs et réseaux sociaux

Hello 🙂

Dans ma quête du minimalisme, j’ai débuté par le tri de mes affaires.

Avant d’acheter de façon plus responsable, je dois d’abord finir mes produits actuels et donner ou jeter le reste.

Cette démarche me permet de me délester de mes biens matériels et ainsi de gagner en organisation et en temps pour le ménage et/ou retrouver ce que je cherche, mais aussi de m’apaiser l’esprit.

Dans cette même démarche, j’ai aussi opéré à un tri dans mes réseaux sociaux et newsletters.

Les avantages de cette démarche: 

  • être moins exposé aux incitations d’achats et donc avoir moins envie d’acheter plus
  • moins se comparer et donc se concentrer sur soi et non sur les autres
  • ne garder que les comptes/blogs qui nous inspirent vraiment et ont un réel effet positif sur notre vie.
  1. Facebook

J’ai trié mes amis facebook: j’ai réduit mes amis à environ 250 amis (ce qui est déjà beaucoup!): pour faire ce tri, je me suis posée ces questions:

Continuer la lecture de Minimalisme: #2 Moins s’exposer aux pubs et réseaux sociaux

Minimalisme #1 trier ses affaires

Hello 🙂

Suite à ma lecture du livre « Zéro déchet » de Béa Johnson, j’ai choisi de faire des efforts en matière de diminution des déchets, comme je l’explique dans cet article.

Cette envie vient de plusieurs motivations:

  • la prise de conscience de l’absurdité de certains de mes comportements et habitudes – par exemple avec l’utilisation de produits à usage unique lorsque la version durable est tout aussi pratique, mais plus économique
  • la volonté d’agir à mon échelle pour l’environnement
  • la volonté de simplifier ma vie, de diminuer mes biens matériels.

Afficher l'image d'origine

C’est cette troisième raison que je souhaite développer ici.

Continuer la lecture de Minimalisme #1 trier ses affaires

#Réseaux sociaux – blogs

Pendant très longtemps, je suivais assidûment plusieurs blogs: j’allais voir les nouveautés plusieurs fois par semaine de 5 ou 6 blogs. Certes, ce n’est pas une quantité énorme, mais c’était déjà beaucoup.

Ces blogs étaient très axés mode et beauté.

Aujourd’hui, j’ai réduit le nombre de blogs que je regarde par semaine – d’autant plus que je suis aussi mes bloggeuses favorites sur instragram et snapchat, et que je devais naturellement réduire le temps passé sur les réseaux sociaux puisque cela faisait trop.

J’ai donc réduit sans difficulté mes blogs favoris, à cette très short liste:

Anne&Dubndidu: un blog sportif, très motivant. Anne organise régulièrement des sorties de running sur Paris et j’ai pu plusieurs fois y participer, c’est plutôt chouette de courir en groupe!

Continuer la lecture de #Réseaux sociaux – blogs

#Friendship: tout le monde grandit

Hi,

Très récemment, je me posée beaucoup de questions sur l’amitié et sur mes relations amicales.

A partir de quand je pouvais considérer que telle personne était mon ami(e)? A partir de quand je pouvais considérer que telle personne N’était PLUS mon ami(e)?

Je me suis posée cette question toute bête, mais dont la réponse m’a un peu contrariée: et si j’arrêtais d’écrire ou de téléphoner à toutes mes amies, que ce passerait-il? De qui aurais-je des nouvelles?

Avec cette question, je voyais naturellement une sélection qui aurait pu s’opérer… Je n’ai pas arrêté de donner des nouvelles ou d’en prendre, mais je me suis juste rendue compte que la réponse pouvait me faire peur et que je devais centrer mon énergie sur les bonnes personnes.

Continuer la lecture de #Friendship: tout le monde grandit

Et vous, vous vous maquillez pour quoi?

Je vais commencer ce billet par une étude américaine mi-amusante, mi-absurde.

Cette étude montre une corrélation entre l’augmentation de la vente de rouge à lèvres (et des cosmétiques en général) et la crise économique. C’est plutôt un constat et on se bat pour interpréter ces résultats.

Continuer la lecture de Et vous, vous vous maquillez pour quoi?